à 

Édifice Port-de-Mer , 101, Place Charles-Le Moyne - Porte 209
Longueuil (QC) Canada

La Loi concernant les soins de fin de vie (projet de loi no 52) rend légale la pratique de l’aide médicale à mourir, ce que la Belgique et les Pays-Bas ont légalisé sous le nom d’euthanasie. Par rapport à la législation de ces pays, la loi québécoise est limitative, notamment par l’imposition du critère de fin de vie. L’arrêt Carter rendu par la Cour suprême du Canada autorise par ailleurs l’aide médicale à mourir pour des personnes atteintes de problèmes de santé graves et irrémédiables, mais qui ne sont pas en fin de vie. Ces législations soulèvent de nombreux enjeux éthiques.

Conférencière

Jocelyne Saint-Arnaud, Ph. D. (philosophie), est professeure d’éthique à l’Université de Montréal. Conseillère en éthique et auteure de plusieurs articles sur les pratiques d’euthanasie, elle a présenté un mémoire à la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité.

Voir mes autres conférences

  ·   Modifier